Visite d’un supermarché du futur

7 Mai, 2021

Inclusif | Régénérative | Santé | TranSPORT | Vie Locale

Temps de lecture : 12 minutes

Source : LSA

A quoi ressemblera le magasin du futur ? Le cabinet Accenture et le Projet Hope répondent à cette question avec un concept mêlant expérience, digitalisation et automatisation. Visite guidée.

Le projet en vidéo

3 zones - A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture

Trois zones distinctes répondent aux attentes des consommateurs. Les pressés comme les flâneurs, les adeptes du «carrelage» comme les pros du digital.

Ce qu’il faut retenir

  1. Une expérience client améliorée
  2. Un « vrai » outil omnicanal
  3. Une plate-forme d’expression des valeurs et engagements de l’enseigne
  4. Une opportunité pour les marques de pousser leurs innovations
  5. Un modèle économique attractif

«La genèse d’un projet»

«La période que nous traversons agit comme un accélérateur de particules et nous incite à imaginer l’avenir. Il y a quelques mois, nos échanges avec de nombreuses enseignes nous amenaient au constat que la distribution alimentaire doit adresser deux enjeux. Le premier, économique, consiste à réduire les coûts de préparation des commandes e-commerce dont les volumes ne cessent d’augmenter.
Le second–enjeu de l’image et de la relation–est de renouveler le pacte commercial entre commerçants et consommateurs afin de mieux exprimer les valeurs et les engagements des distributeurs en magasins (mieux-manger, local, transition écologique…). Comment parvenir à réinventer le magasin tout en satisfaisant la demande e-commerce ? Aucune des réponses actuelles ne paraissait satisfaisante. La concentration des investissements sur des entrepôts e-commerce dédiés se fait au détriment des magasins, tandis que le picking magasin n’est pas viable à longterme, en termes de capacités, de coûts et de sens. Au fil de ces conversations est apparue la nécessité de rebattre les cartes afin de parvenir à traiter ces deux enjeux au sein d’un nouveau concept de magasin. Nous nous sommes alors lancés dans la conception d’un magasin aussi efficace logistiquement qu’un entrepôt e-commerce automatisé, ayant le niveau de rentabilité des magasins les plus performants, et capable d’embarquer les clients dans une expérience riche et renouvelée. Puis qu’il fallait trouve rune nouvelle combinaison, c’est en  associant les capacités de design et d’innovation marchande de l’agence Le Projet hope, et les savoir-faire d’Accenture en matière de retail, de logistique automatisée et de technologie, que nous avons pensé ce projet que nous appelons l’Openmarket A 22.»

Par Laurent Thoumine, directeur excutif d’Accenture, responsable Retail Europe & Consumer Goods

Laurent Thoumine

« Le début d’une histoire »

« L’enjeu était de penser l’après, de penser le magasin qui remplacerait le supermarché. Le concept A22, avec les équipes d’Accenture, est un openmarket qui déborde les limites du supermarché et ouvre en grand le potentiel des enseignes. Au cœur, la notion de libre mouvement. Libre mouvement des gens, des offres et des expériences, au rythme de l’enseigne, de la vie locale, des marques et de l’actualité. La société d’aujourd’hui est une société de mouvement, la force du commerce en ligne est son agilité. Le supermarché d’hier était un lieu de stockage et de permanence ; il était essentiel pour nous de penser à l’inverse.
La première étape consistait à mieux allouer l’espace et le temps disponible, en libérant les mètres carrés occupés par la routine et les basiques. L’espace PGC-FLS – 70 % de la surface de vente d’un magasin conventionnel – a ainsi été réduit par 4. Remplir sa liste de courses prend un maximum de quinze minutes. Le client, vite libéré des “courses mission”, a le temps de se promener dans un magasin à taille humaine mais riche en découvertes et en expériences plaisir.
Concrètement, le magasin est un concept divisé en 3 blocs complémentaires : les Ailes, la Promenade et le Dark store qui centralise la logistique online et offline. L’app enseigne faisant le lien. Les circuits s’imbriquent. à l’arrivée, l’expérience pour le client, c’est la liberté de ne plus devoir choisir, d’anticiper et de combiner les circuits d’achats. C’est un magasin qui, enfin, s’adapte et lui offre l’expérience 100 % sans couture, si souvent promise. A22 n’est pas un énième magasin du futur, une solution à appliquer à la ligne. C’est au contraire le début d’une histoire, une manière de questionner le modèle et de le réinventer. Quand la GMS saura à nouveau proposer la meilleure combinaison entre authenticité marchande et efficacité logistique, alors il est certain qu’elle creusera à nouveau l’écart ! »

Par Clémence Sanlis, capitaine du Projet Hope 

Clémence Sanlis

1/ Les ailes

Les Ailes, c’est le lieu où l’on commande (avec son téléphone portable ou une forme de scanette disponible à l’entrée du magasin), sur des murs de produits dématérialisés, les basiques du quotidien qui seront ensuite préparées en dix minutes auDark store. Pensé pour remplacer les gondoles, cet espace est un dispositif inédit qui respecte les principes d’organisation et de circulation des rayons actuels tout en simplifiant et en enrichissant l’expérience d’achat. Les offres frais, surgelés et ambiants sont chaque fois regroupées. Le principe d’un seul facing par référence renforce la lisibilité des planogrammes. L’expérience produit, augmentée par QR Code intégré, est comparable à celle des meilleurs sites d’e-commerce. C’est aussi simple qu’efficace. Avec les Ailes, on achète comme hier avec les moyens de demain. On ne perd rien, l’offre est là.

A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 01
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 02
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 03
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 04

« Une expérience enrichie grâce à la data et à des contenus dynamiques »

« Ce projet a l’ambition de mieux utiliser la donnée pour améliorer les cheminements et les expériences clients. L’application sera pleinement intégrée au parcours et sera le sésame pour vivre pleinement l’expérience de l’Openmarket. Tous les clients utilisant l’app sur l’ensemble de leurs parcours, il sera pour la première fois possible de connaître et de modéliser le parcours d’achat de chaque consommateur. Quand les distributeurs et les marques n’avaient jusqu’ici accès qu’aux données transactionnelles, ils pourront à présent interagir en direct et de manière personnalisée à chaque étape de la visite, grâce au cloud et à la 5G. De nouvelles relations entre les marques et les distributeurs vont s’ouvrir et de nouveaux comportements d’achats vont naître. Quand les distributeurs ne monétisaient que peu la data, ils pourront à présent nourrir de données l’ensemble de la performance du point de vente. Les contenus seront ciblés tout au long des achats. Les fiches produits seront directement connectées sur les contenus des marques, les événements in store filmés permettront de fabriquer le contenu pour alimenter en direct et localement les sites et les réseaux sociaux, le magasin sera le média, et le média sera le magasin. A22 est, dès le départ, pensé pour faciliter la gestion et la production de contenus, et c’est là une de ses forces. »

Par Stéphanie Lafontaine, directrice exécutive Accenture.

Stéphanie Lafontaine

2/ La promenade

Étalage de frais, cours de cuisine aux stands, corners de marque,épicerie premium, boutiques vrac… La Promenade est l’espace de la découverte et de l’achat plaisir du magasin.Comme un terrain de jeu qui se libère pour l’enseigne, La Promenade est un espace  à personnaliser, à adapter localement et à penser tout au long de l’année. Agrandissement des espaces marché pour renforcer l’ancrage artisan, place publique et coworking pour engager sa communauté, food court fresh pour devenir restaurant, hub santé au cœur du magasin, ou achats sur palettes et vente groupée pour jouer l’effet grossistes…Les enseignes peuvent aller au bout de leurs stratégies de différenciation en développant pleinement l’expérience Promena de qui leur ressemble

A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture 05
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 06
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 07
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 08
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 09
Le Projet Hope, un concept intimement durable»

«Si l’impact n’est pas revendiqué en premier, la volonté de transformer airrigué le projet tout du long.Déjà parce que la coque est intrinsèquement durable:un magasin écoconçu avec des matériaux et mobiliers locaux et un modèle qui repose sur des circuits plus courts.Ensuite parce que son fonctionnement améliore grandement sa performance écologique. Mise en rayon réduite, stockage froid limité,gestion optimisée des DLC courtes, promotion100%digitale:une grosse partie du gaspillage en magasin estévitéeet l’énergie est mieux conservée. Et ce n’est pas tout ! L’impact du concept au niveau des conditions de travail des employés est également significatif : les caissiers, libérés des caisses, voient leur rôle évoluer vers plus de services. Les employés des métiers deviennent les artisans stars du magasin.L’automatisation soulage le travail des employés de manutention, qui peuvent à présent travailler aux horaires du magasin et dont les efforts physiques sont largement allégés par la machine. Pour les clients,ce magasin crée les conditions d’une consommation responsable. On achète mieux. Plus besoin de porter sescourses:les achats en gros et en vrac deviennent plus attractifs. On achète sain. Le marché frais à une place centrale. Le vrac est valorisé. Le conseil accompagne l’usage.On achète ensemble. Des nouvelles mécaniques tarifaires, comme l’achat groupé,renforcent le pouvoir d’achat et permettent à tous l’accès au marché et à la qualité.»

Par Tom Thonet, designer associé

Par Tom Thonet, designer associé

3/ Le dark store

Le Dark store, un espace de préparation automatisée des commandes, ouvert sur le magasin, où le personnel travaille en contact direct avec les clients. Grâce à l’automatisation, la performance de service est démultipliée et la logistique devient une fierté pour tous. Autre force du Dark store, la proximité de préparation des commandes avec la zone de chalandise du magasin réduit le coût de livraison à son strict minimum.

«Le Dark store,comment ça marche»

«Le Dark store joue un rôle fondamental dans le fonctionnement du concept puisqu’il doit être capable de fabriquer en dix-quinze minutes les commandes PGC-FLS passées dans les Ailes, ce qui est un des éléments clés de la promesse client. Il est aussi chargé de fabriquer les commandes e-commerce.Celui-ci s’organise autour d’un système automatisé, goods-to-man (sur les illustrations, c’est la technologie Trident de Metal progetti, déjà utilisée par E.Leclerc, qui est présentée), qui va traiter 70% des volumes; le reste (liquides, surgelés…) sera opéré manuellement.Avec des productivités de 400-500 UVC/heure (contre 100 UVC/heure sur un picking manuel magasin et 180 UVC/heure sur un picking manuel sur un stock dédié),de tels systèmes permettent de limiter le surcoût de frais de personnels alloué à la préparation de commandes clients. Enfin, un système de stockage automatisé permet de stocker les bacs de produits ambiants des commandes clients dans l’attente de leur récupération ou de leur envoi; cela permet de préparer à l’avance des volumes de commandes e-commerce afin de faciliter la gestion des pics d’activité (samedi après-midi…) et de maximiser le ratio heures travaillées/heures payées. Selon les contraintes d’espace (surface au sol,hauteur du bâtiment…), le nombre de références à l’assortiment (de7000 à 25000) et le volume de commandes (de 1000 à 3000 commandes/jour), il s’agit de choisir la solution goods-to-man la plus appropriée parmi les solutions du marché:Trident, Autostore,Take off Technologies, Knapp, Dematic,Exotec. Dans le cas où les magasins n’ont pas l’espace pour héberger le Dark store (petits format sur bains…), celui-ci peut être déporté et opérer pour plusieurs magasins;dans ce cas, la livraison à domicile rapide sera alors naturellement proposée pour des raisons de praticité.»

Par Grégory Boulanger, dircteur exécutif d’Accenture

Grégory Boulanger
A22 OPENMARKET Le Projet Hope Accenture - 13

«Un écosystème capable d’intégrer les start-up»

Fini le O2O (on line to off line), place au OMO (on line merge off line). Ce concept révolutionnaire permet aux enseignes de fusionner plates-formes physiques et digitales. Le magasin du futur sera un écosystème capable d’intégrer les start-up les plus innovantes pour aller plus loin dans l’expérience client.Avec une intégration du live streaming pour mettre en avant les femmes et les hommes des produits frais et communiquer en permanence sur les réseaux sociaux et l’utilisation de la réalité augmentée pour plonger les clients à l’origine des produits. Avec la création de nouveaux services,tels des conseils nutritionnels personnalisés.  Avec A22, les enseignes ont l’opportunité de valoriser leurs réseaux de magasins et de capturer la croissance de l’e-commerce, tout en optimisant l’espace et en réduisant les coûts.»

Par Damien Veilleroy, directeur exécutif d’Accenture

Inspirations recommandées

Auchan dit stop aux barquettes en plastique dans ses rayons boucherie et poissonnerie

Auchan dit stop aux barquettes en plastique dans ses rayons boucherie et poissonnerie

Source : Novethic.
Fini les barquettes en plastique non recyclable dans les rayons boucherie, charcuterie et poissonnerie à Auchan. Alors que l’enseigne de grande distribution en utilise 55 millions par an, elle va, dès ce mois de mars, basculer vers des barquettes en fibres végétales compostables. Cette innovation marque une avancée environnementale mais elle permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire : la durée de conservation est plus longue.

lire plus