Paris 2024 souhaite inclure les sports paralympiques parmi la gamme des émojis

14 Déc, 2020

Inclusif

Temps de lecture : 3 minutes

Paris 2024 a lancé une initiative pour inclure les sports paralympiques parmi la gamme des émojis, à l’occasion de la Journée Internationale des Personnes Handicapées. Le comité d’organisation souhaite prouver son engagement pour une représentation plus inclusive du sport, et une meilleure notoriété des Jeux Paralympiques dans le monde entier. 

Les emojis se diversifient lentement. Il existe désormais plus de 700 émojis différents et il y a maintenant une représentation accrue des femmes et des emojis de plusieurs teintes de peaux et de cheveux ont été introduits l’année dernière. Concernant les sports, la plupart d’entre eux sont aussi représentés. Mais le comité d’organisation de Paris 2024 estime qu’il manque quelque chose: la représentation des personnes handicapées.

Malgré une récente mise à jour du clavier emoji comprenant des médailles et des sports pour commémorer les Jeux olympiques, il n’y avait « aucune reconnaissance des Jeux paralympiques ». Paris 2024 est convaincu que le sport est un formidable levier d’inclusion, d’acceptation de soi et d’ouverture à la différence. Le sport n’est pas réservé à un seul standard de corps, et il y existe d’immenses champions qui sont en situation de handicap.

Une mobilisation collective de grands athlètes

Ainsi, avec le soutien du Comité International Paralympique (IPC) et du Comité Paralympique Sportif Français (CPSF), dans la lignée d’initiatives déjà engagées précédemment, Paris 2024 lance une campagne de mobilisation pour inclure les sports paralympiques parmi la gamme des émojis.

Une démarche cohérente avec la volonté de Paris 2024 de traiter les Jeux Paralympiques au même niveau d’ambition que les Jeux Olympiques, avec notamment pour la première fois de l’Histoire, un emblème commun pour les deux compétitions.

Une démarche à laquelle de nombreux champions ont souhaité s’associer.

« Je félicite Paris 2024 pour cette belle initiative. En effet, les émojis sont le reflet de notre société et sont devenus un langage universel à part entière, utilisé par des millions de personnes. Au même titre que les pictogrammes sports, les émojis parasports auront bientôt une identité digitale qui leur est propre…une marque de reconnaissance et d’inclusion bien plus importante qu’on ne pourrait le croire ! »

Marie-Amélie Le Fur, Présidente du CPSF

« Je suis très fier de m’associer à cette initiative. Pour ma génération, les émojis sont un mode de communication naturel. Être représenté, valorisé et reconnu dans ce cadre est quelque chose d’important, pour moi en tant qu’athlète mais aussi pour toutes les personnes en situation de handicap qui s’épanouissent à travers le sport. »

Théo Curin 

« En tant qu’athlète, j’ai beaucoup d’admiration pour les performances et le parcours des athlètes paralympiques. Je m’engage dans cette démarche pour contribuer à leur donner la reconnaissance qu’ils méritent, et tout simplement une place à égalité parmi les autres formes de sport. L’excellence sportive ne fait pas de différence. »

Alain Bernard

Inspirations recommandées

Martine et Simone à l’entrainement

Martine et Simone à l’entrainement

Source : Oldyssey Martine et Simone, 68 et 78 ans, ont pris une licence dans un club de leur ville de Lucé (Eure-et-Loir), où elles s'entraînent deux fois par semaine avec des jeunes-filles de 14 ans. Source : Oldyssey

lire plus