Decathlon Taipei : La vision établit les bases du projet de la ville

7 Mai, 2021

Temps de lecture : 4 minutes

l

Par Ceci Yip

Anne Marie

Anne Marie KE 

Leader magasin à Xindian, Decathlon Taipei

Les 8 et 15 janvier 2021, Decathlon Taipei a organisé deux ateliers rassemblant jusqu’à 35 Décathlonien·nes afin de renouveler leur projet ville à deux ans. Les cinq Objectifs de la Vision et les sept stratégies communes de Decathlon United ont servi de fondation au projet. Après les ateliers, cinq causes principales ont été identifiées, parmi lesquelles l’Humain, les TranSports, la Santé, les Conditions de vie locales et la Régénération. Ces causes se rapprochent fortement des Objectifs de la Vision, et chacune d’elle est accompagnée de trois stratégies illustrant la manière dont la Vision est traduite en stratégies et actions locales.

Le premier atelier a impliqué tous les Leaders de magasin, les Leaders collectifs et les rérérents de Decathlon Taipei. L’équipe a commencé par présenter à nouveau la Vision 21.1 avec la vidéo et des exemples concrets mis en œuvre dans le monde. Ensuite, les participants ont été répartis en groupes plus petits pour une activité de brainstorming et échanger des idées quant aux actions possibles pour chaque cible de la Vision, en tenant compte de la situation spécifique de Taipei. Chaque groupe a alors utilisé le Radar Vision pour améliorer les idées en générant un plus large impact et atteignant les autres objectifs.

Les coéquipières et coéquipiers du premier atelier ont formulé de nombreuses idées. Une semaine plus tard, l’équipe a organisé un second atelier pour passer en revue les idées collectives, leur donner un ordre de priorité et les faire converger de manière à ce qu’elles se résument à cinq causes finales.

Projet 2021-2022 de Decathlon Taipei

À l’arrivée, quatre des cinq causes utilisent exactement les mêmes mots que les Objectifs de la Vision. Pour Anne Marie, cela s’explique par l’alignement très marqué entre les convictions des coéquipiers de Decathlon et la Vision, et par le fait que la clarté des causes leur permet de mettre en place des actions. La seule différence se situe dans la cause relative à l’humain. L’équipe a décidé de se concentrer sur l’humain plutôt que « l’inclusivité » car elle pense que cette dernière doit être présente partout. En d’autres termes, l’inclusivité sert plus comme un pilier du projet plutôt qu’une cause pour créer des stratégies et des actions. En se concentrant sur l’humain, ils ne parlent pas uniquement des coéquipiers actifs au sein de Decathlon, mais bien de l’ensemble de l’écosystème de l’entreprise, avec les clients, les utilisateurs, le gouvernement local et les partenaires.

Quel changement grâce à la Vision ?

Les Décathlonien·nes de Taipei trouvent les Objectifs de la Vision clairs et faciles à comprendre, ce qui aide à orienter leurs opérations et décisions au quotidien. « La Vision permet à l’équipe de se concentrer sur les sujets importants, en plus de leur donner une perspective quant à l’avenir voulu pour tous les Décathlonien·nes dans le monde », explique Anne Marie. « Cela nous aide aussi à approfondir nos actions concrètes. »

Après confirmation du projet pour la ville de Taipei, les différents services ont également commencé à renouveler leur projet afin de l’aligner sur ce modèle. Un changement dans l’état d’esprit des coéquipiers a été observé puisqu’ils commencent à penser à avoir un plus large impact sur les autres, par exemple sur Decathlon United et les partenaires. Cette plus large perspective est source d’une plus grande motivation et et d’un d’engagement accru afin de conduire le changement.

« Je pense que les Décathloniens se soucient vraiment de ce pour quoi ils travaillent, ainsi que de la direction à suivre. Avec la Vision et le projet de Taipei, je suis en mesure de montrer aux coéquipiers de mon magasin le cap que nous nous fixons ensemble. C’est aussi important pour nos clients, qui doivent savoir à quoi sert l’entreprise. »

– Anne Marie Ke